Bienvenue au Martinet de la Ramonde

En Aveyron, tout près du village de La Bastide l'Éveque coule le Lézert, ruisseau qui avait autrefois sur son parcours un nombre important de moulins à farine, à scie, à papier, et à cuivre.

Les martinets sont de très anciennes forges à battre le cuivre, afin de fabriquer des ébauches de marmites, chaudrons, et autres ustensiles ou outils. La force hydraulique permet d'actionner deux roues à aubes différentes: la première permet d'enclencher un gros soufflet attisant la braise pour fondre ou chauffer le cuivre; la seconde actionne un énorme marteau qui frappe le cuivre pour le travailler.

Au XIVème siècle, on comptait pas moins de 13 martinets jalonnant le cours d'eau du Lézert. L'eau y est abondante, et plus facilement maitrisable que celle de l'Aveyron. Des mines (plomb, argent, cuivre) étaient déjà exploitées dans les environs à l'époque gallo-romaine, l'activité de celles-ci s'est beaucoup développée au Moyen Age. La région boisée permet aussi la fabrication du charbon de bois (châtaignier). L'essor de ces moulins est dû à la demande croissante de matériaux dégrossis (les "coupes") de la part des nombreux artisans chaudronniers de la bastide royale voisine: Villefranche de Rouergue, fondée en 1252.

Association des Martinets du Lézert

Complètement laissé à l'abandon depuis 1850, le Martinet de la Ramonde a été restauré par des bénévoles à partir de 1994. Aujourd'hui, après des milliers de journées de travail, le bruit sourd du marteau résonne à nouveau dans la vallée.

L'Association des Martinets du Lézert vous invite à venir voir fonctionner ce moulin et à partager sa passion pour cette page longtemps oubliée de l'histoire de la vallée du Lézert. Un second martinet dit de "Labro" a lui aussi été restauré et accueille maintenant un petit musée consacré à l'histoire des martinets de La Bastide l'Évêque.


Accueil | Visites | Accès | Contact | Liens

© Les Martinets du Lézert 2010